L’objectif poursuivi par ce site est de rassembler des indicateurs clés en lien avec la politique wallonne des pôles de compétitivité.
L’internaute y trouvera des indicateurs classés par type : indicateurs de contexte, de ressources, de réalisations et de résultats. Le site se veut évolutif : de nouveaux indicateurs seront mis à disposition progressivement.
Ce site s’appuie sur un projet de système d’information relatif à la politique wallonne des pôles de compétitivité, conçu à destination des parties prenantes de la politique.


Ce site s’appuie sur un projet de système d’information relatif à la politique wallonne des pôles de compétitivité, en abrégé SIPOLES, conçu à destination des parties prenantes de la politique.

Le projet SIPOLES

Dans la foulée de l’évaluation du Plan Marshall 2.Vert, en octobre 2014, une décision du Gouvernement wallon induit l’implication de l’IWEPS dans un processus d’évaluation continue de la politique des pôles de compétitivité. En exécution de cette décision, le Ministre Marcourt, en charge de la coordination de cette politique, confie à l’IWEPS la mission de concevoir et de mettre en place un système d’information relatif à la politique wallonne des pôles de compétitivité.

Le système d’information relatif à la politique wallonne des pôles de compétitivité (en abrégé SIPOLES) est un ensemble organisé et intégré de ressources (données, documents, procédures, logiciels, ressources humaines, etc.) permettant d’acquérir, de stocker, de traiter et de communiquer des informations dans une optique de pilotage stratégique de la politique wallonne des pôles de compétitivité (orientation stratégique, suivi et évaluation).

Le SIPOLES constitue un outil nécessaire à l’IWEPS dans l’exécution de ses missions d’élaboration de statistiques et d’évaluation ; missions pour lesquelles l’IWEPS doit disposer et pouvoir mettre en relation des informations et des données en provenance notamment de diverses administrations fonctionnelles et des pôles de compétitivité eux-mêmes. Plus généralement, le SIPOLES peut s’avérer utile à tout acteur impliqué dans le pilotage stratégique de la politique des pôles de compétitivité. L’IWEPS a dès lors interagi avec ces autres utilisateurs potentiels des informations et données relatives aux pôles, via un groupe de travail (en abrégé, GT SI-POLES), en vue de mettre au point un système qui réponde également, autant que possible, à leurs besoins propres.

Le SIPOLES repose sur une base de données relationnelle qui intègre les données administratives, centralisées par la Direction des Réseaux d’Entreprises de la DGO6 du Service public de Wallonie, mais aussi des micro-données d’entreprises, fournies par la Direction générale Statistiques du SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie. La Direction générale Statistiques centralise en effet des données individuelles d’entreprises issues de sources, telles que la Centrale des Bilans (Banque nationale de Belgique), de l’Office nationale de sécurité sociale (ONSS) ou encore de la Banque Carrefour des Entreprises (BCE). Le SIPOLES mobilise également des sources statistiques, telles que les comptes régionaux.

Fin de l’année 2016, le projet SIPOLES s’est concrétisé par une première version d’un portail internet qui rassemble, à destination exclusivement des parties prenantes de la politique, des indicateurs identifiés comme utiles au pilotage stratégique (indicateurs de contexte, indicateurs de ressources, de réalisations et de résultats (au niveau des entreprises et à niveau sectoriel).

En tant qu’Institut régional de Statistiques, l’IWEPS veille également à mettre à disposition des forces vives de la Wallonie et des citoyens divers statistiques et indicateurs, ainsi que des études et analyses approfondies dans les champs couverts par les sciences économiques, sociales, politiques et de l’environnement. Le présent site s’inscrit dans cette optique et met à disposition du grand public quelques indicateurs de référence sur la politique wallonne des pôles de compétitivité. Le site se veut évolutif : de nouveaux indicateurs seront mis à disposition progressivement. Actuellement, le site propose des indicateurs de 216-672-5788 et de 7073945694, en lien avec les projets de recherche, de formation et d’investissement, portés par les acteurs des pôles de compétitivité, ainsi que des indicateurs de contexte, c’est-à-dire des indicateurs qui fournissent des informations relatives à la situation socio-économique et environnementale dans laquelle s’insère la politique wallonne des pôles.

L’objectif poursuivi par ce site est de rassembler des indicateurs clés en lien avec la politique wallonne des pôles de compétitivité.

La politique des pôles de compétitivité

En 2005, la Wallonie s’engage dans un « Plan d’Actions prioritaires pour l’Avenir wallon », plus connu sous le nom de Plan Marshall, en vue de « mettre en œuvre les conditions d’une prospérité partagée qui passe par un redressement structurel, et une convergence vers les moyennes européennes ». L’instauration d’une politique régionale de pôles de compétitivité constitue l’un des principaux instruments choisis pour atteindre cet objectif. Par ce biais, le gouvernement wallon entend «développer, dans des secteurs d’activités porteurs, une masse critique et un niveau d’excellence permettant de générer une dynamique de croissance nouvelle au niveau régional et de positionner la Wallonie sur le plan international».

On compte à l’heure actuelle six pôles de compétitivité, chacun correspondant à un domaine d’activités. Les cinq premiers ont été désignés en 2006, dans le cadre du Plan Marshall, sur la base d’une étude universitaire relative aux potentialités sectorielles régionales et de l’avis d’un jury international d’experts : Biowin (sciences du vivant), Wagralim (agro-industries), Mecatech (génie mécanique), Logistics in Wallonia (transport-logistique) et Skywin (aérospatial). Un sixième pôle, Greenwin, dédié aux technologies environnementales (chimie durable et matériaux durables), est choisi en 2011 dans le cadre du Plan Marshall 2.Vert, successeur du Plan Marshall intégrant une préoccupation transversale de développement durable, et selon des modalités similaires à celles employées pour la désignation des cinq premiers pôles.

En 2015, un troisième acte débute pour les pôles de compétitivité, avec une nouvelle mouture du Plan Marshall dite 4.0 (/planmarshall.wallonie.be/). Le Gouvernement wallon y affirme une nouvelle fois le rôle fondamental des pôles dans la dynamique industrielle régionale et les présente comme le noyau de sa stratégie de « Spécialisation intelligente » (/economie.wallonie.be/content/smart-specialisation).

Les pôles de compétitivité wallons sont composés de trois types d’acteurs, à savoir les entreprises, les unités de recherche et les centres de formation. Ceux-ci s’engagent dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets communs au caractère innovant ; le partenariat vise à atteindre une masse critique, synonyme de compétitivité et de visibilité internationale.

Le soutien public s’effectue via cinq volets visant (1) la recherche et développement et l’innovation (RDI), (2) l’emploi et la formation, (3) les investissements, (4) le développement international et (5) les infrastructures et équipements. Pour ces différents volets, le Gouvernement wallon accorde son soutien financier grâce à des dispositifs publics préexistants (aides à l’expansion économique, subventions et avances récupérables en matière de RDI, etc.), avec le souci d’octroyer un taux attractif de financement public (forme de « bonus pôles »). Le soutien financier public est toujours conditionné à un apport des entreprises elles-mêmes. Sous la coordination du Ministre de l’Economie, divers opérateurs wallons interviennent dans la mise en œuvre de ces cinq volets. Outre un jury international d’experts et les six pôles de compétitivité eux-mêmes, il s’agit de la Direction générale opérationnelle de l’Économie, de l’Emploi et de la Recherche (DGO6) du Service public de Wallonie (SPW), de l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (AWEX) de l’Office wallon de la formation professionnelle et de l’emploi (FOREM) et la Société wallonne pour le financement des infrastructures des pôles de compétitivité (SOFIPOLE)).

Dans la pratique, pour les volets RDI, emploi - formation, ainsi que le volet investissement, le Gouvernement wallon lance régulièrement des appels à projets. Pour soumettre un projet, les porteurs passent par l’intermédiaire d’un pôle, le Gouvernement wallon sélectionne (labellise) les projets prometteurs sur la base de l’avis d’un jury international d’experts.

Consultez les indicateurs de ressources et de réalisations liés aux projets de RDI, emploi - formation, ainsi que le volet investissement.

Le volet relatif au développement international recoupe deux dimensions : le soutien aux exportations et l’attraction d’investisseurs étrangers dans les domaines des pôles. Le soutien aux exportations passe par un financement octroyé aux structures opérationnelles des pôles de compétitivité pour leurs activités de promotion et de développement international (études de marché, participation à des foires et salons spécialisés à l’étranger, etc.). La dimension « investissements étrangers » repose quant à elle sur l’action de six experts sectoriels, un par pôle, qui ont, au sein de l’AWEX, la charge de l’identification et de la prospection des entreprises étrangères susceptibles d’étendre leur activité en Wallonie, dans les domaines des pôles. Le cinquième et dernier volet vise les investissements publics en actifs (infrastructures et équipement), nécessaires à l’exploitation des résultats de projets de recherche issus des pôles ou destinés à des entreprises ou des groupes d’entreprises actifs dans les domaines des pôles. Ce volet inclut également la prise de participations de la Wallonie dans des incubateurs, des fonds d’investissement ou encore des sociétés commerciales et immobilières actives, en particulier, dans les domaines des pôles.

Les indicateurs du site sont classés selon la typologie suivante : indicateurs de contexte, de ressources, de réalisations et de résultats.

Typologie des indicateurs

Les indicateurs de contexte

Ils fournissent des informations relatives à la situation socio-économique ou environnementale dans laquelle s’inscrit la politique des pôles de compétitivité. Ils décrivent l’état initial de la situation et son évolution au cours du temps.

Les indicateurs de ressources (« ce qui a été mobilisé »)

Ils fournissent des informations sur les moyens financiers, humains, matériels ou organisationnels utilisés pour mettre en œuvre la politique des pôles de compétitivité.

Les indicateurs de réalisations (« ce qui a été fait »)

Ils fournissent des informations sur le « produit » (biens et services) de l’activité des opérateurs de la politique des pôles de compétitivité.

Les indicateurs de résultats (« ce qui a changé »)

Ils fournissent des informations sur les effets/changements :
   â€¢ visés par la politique des pôles de compétitivité (objectifs) ou inattendus ;
   â€¢ observés au niveau des publics visés par la politique des pôles de compétitivité (en particulier, les entreprises).

On distingue deux types d’effets :
   â€¢ les effets bruts : effets observés mais non nécessairement attribués à la politique des pôles de compétitivité ;
   â€¢ les effets nets : effets qui peuvent être attribués à la politique des pôles de compétitivité (= effets obtenus grâce à la politique).
   La mesure des effets nets (qui ne sont pas observables) nécessite le recours à des techniques propres à l’évaluation de politique publique.
   Dans la littérature anglophone, on emploie fréquemment le terme impact evaluation, lorsque l’on évoque la question des effets nets d’une politique publique.

Le site a pour vocation de rassembler des indicateurs de résultats bruts sur la politique des pôles de compétitivité. Pour une approche des effets nets de la politique, Il convient de se référer à des travaux d’évaluation :
   â€¢ Evaluation de la politique des pôles de compétitivité dans le cadre du programme d’évaluation du Plan Marshall 2.Vert
/www.iweps.be/publication/evaluation-de-plan-marshall-2-vert-evaluation-thematique-n1-poles-de-competitivite/
   â€¢ Les pôles de compétitivité wallons : quel impact sur les performances économiques des entreprises ?
9856390785

Actuellement, le site propose des indicateurs de ressources et de réalisations, en lien avec les projets de recherche, de formation et d’investissement, portés par les acteurs des pôles de compétitivité, ainsi que des indicateurs de contexte.